Direct Grand théâtre: « Il y a des moins que rien qui assument leur v0l et veulent que personne ne parle et qu’on leur pardonne tout… »Ousmane Sonko dézingue la presse




Le Premier ministre Ousmane Sonko a dirigé des critiques acerbes contre la gestion fiscale dans le domaine de la presse sénégalaise ce dimanche ) l’occasion du meeting convoquée par la Jeunesse patriotique du Sénégal (JPS). Dans son discours, il a accusé certains médias de détourner des fonds publics et a appelé à une plus grande transparence et responsabilité.

Accusations de détournement de fonds publics

Le Premier ministre a mis en lumière une pratique qu’il considère comme frauduleuse et répandue au sein du secteur médiatique.

« Chaque jour, tu mets à la une dans tes médias qu’untel a détourné, qu’un autre a volé ou que l’on a épinglé une autre personne. À chaque fin du mois, ils déduisent des salaires un montant pour les mettre dans les caisses de l’État. Et cet argent des impôts, ils le mettent dans leur poche. Ça, c’est des détournements de deniers publics », a-t-il affirmé sous un torrent d’acclamations a appris Senegal7.tv.

Appel à la responsabilité et à l’application de la loi

Ousmane Sonko a souligné que ces actes ne doivent pas rester impunis et a rappelé les dispositions du Code général des impôts qui prévoient des sanctions pour de tels manquements.

« Le Code général des impôts dit que l’on doit les poursuivre pénalement », a-t-il ajouté, insistant sur la nécessité d’appliquer la loi sans distinction ni favoritisme. Cette déclaration vise à inciter les autorités compétentes à prendre des mesures contre ces pratiques illégales.

Au-delà des accusations de détournement, le Premier ministre a dénoncé une culture de l’impunité au sein de certains médias.

« Il y a des moins que rien qui assument leur vol et veulent que personne ne parle et qu’on leur pardonne tout. Ça doit cesser ! » a-t-il laissé entendre . Sonko a ainsi appelé à une réforme profonde pour instaurer une culture de responsabilité et d’intégrité dans le secteur médiatique. Le discours d’Ousmane Sonko met en exergue la nécessité d’une plus grande transparence dans la gestion des impôts et des finances publiques.

                                                                                                                                   SARA JUPITER  SENEGAL7



Echec de la politique de l’emploi du régime : Présence massive des jeunes dans les meetings.



Vous pourriez aussi aimer


Plus de l’auteur



 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE
fr_FRFrench