Guy Marius Sagna choqué : 200.000 FCFA ce que l’Assemblée national…

Une assemblée nationale qui refuse d’appuyer le peuple sénégalais, les travailleurs du Fonds d’entretien routier autonome (FERA) qui courent derrière plus de 10 mois d’arriérés de salaire. Une Assemblée qui refuse d’appuyer les populations du département de Saraya et de tout le long de la Falémé. Une Assemblée qui refuse d’appuyer les enfants sénégalais, après l’information selon laquelle Nestlé empoisonnerait nos enfants avec du sucre ajouté dans ses produits Nido et Cérélac. Une Assemblée qui refuse de faire éclater la vérité pour les veuves des 93 Jambars au Golfe. Une Assemblée qui refuse d’appuyer les paysans sénégalais.

J’ai refusé de prendre les 200.000 FCfa de l’Assemblée nationale. 200.000 FCfa X 165 députés = 33 millions de francs Cfa. Ce n’est que la partie visible de l’iceberg de gestion antidémocratique du budget de l’Assemblée nationale.

Je reviens du département de Ziguinchor où, avec mon collègue député Oulimata Sidibé, nous avons fait face aux populations de la commune de Enampor, de la commune de Boutoupa Camaracounda et de la commune de Nyassia. Les députés aussi doivent rendre compte c’est pourquoi chaque mois, nous rencontrerons les populations du département de Ziguinchor, pour qu’elles jugent et critiquent notre travail de député, qu’elles nous disent leurs problèmes. Nous allons transmettre aux ministres concernés, les demandes des populations.

Nous avons aussi dit aux populations de Ziguinchor – et c’est valable pour les populations de tout le Sénégal – que nous ne devons pas laisser seuls le président de la République du Sénégal Bassirou Diomaye Diakhar Faye, son premier ministre Ousmane Sonko et les membres du gouvernement.

Oui, quand ils prendront des mesures pour exproprier les expropriateurs fonciers, pour faire payer les entreprises qui ne paient pas l’impôt, pour reprendre l’argent du peuple volé par des responsables du régime de Macky Sall, pour renégocier les contrats et accords léonins, Bassirou Diomaye Diakhar Faye, Ousmane Sonko et le gouvernement ne devront pas être seuls, car ce combat sera celui du peuple.

C’est parce que notre argent a été volé, des impôts pas payés, nos ressources bradées, nos terres spoliées…que plusieurs localités n’ont pas d’eau, n’ont pas d’électricité, n’ont pas de route, n’ont pas de matériel agricole, n’ont pas de structure de santé et de personnel de santé suffisant…C’est de notre enfer qu’est fait le paradis des voleurs de deniers publics, des impérialistes…

Préparons-nous à mener ce combat, nous peuple sénégalais, car ce n’est pas le combat du Président Bassirou Diomaye Diakhar Faye et du premier ministre Ousmane Sonko. Du moins, ils le mènent en notre nom et nous ne devons pas être derrière eux; mais devant eux.

Post sur Facebook de GMS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE
fr_FRFrench